Articles

Affichage des articles du octobre, 2016

Pour un Mali uni et stable, il ne suffit plus de réviser la constitution, il faut la refonder

A l’occasion d’un atelier organisé en mai 2008 à Lomé (Togo) par l’Alliance pour Refonder la Gouvernance en Afrique (ARGA) sur le thème « L’Afrique en quête d’alternatives constitutionnelles innovantes », le Professeur Assane MBaye de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar ne disait-il pas que leprocédé d’élaboration et d’adoption des constitutions issues des Conférences Nationales des années 1990 a fait croire qu’elles étaient véritablement une œuvre collective impliquant tous les segments de la nation et que, partant, les compromis qu’elles ont formalisés jouissaient d’une certaine intangibilité qui devait en assurer la durabilité et la préservation des processus de démocratisation contre les volontés individuelles.