Articles

Affichage des articles du mars, 2017

Evitons de bâcler la prochaine révision constitutionnelle, sinon…

À la sortie des douloureux événements qui ont abouti au coup d’Etat du 26 mars 1991, une ConférenceNationale, regroupant des représentants de toutes les composantes de la nation malienne, a été organisée en juillet-août 1991 en vu de définir les nouvelles bases sur lesquelles le Mali doit se reconstruire. Cette rencontre a opté pour l'instauration d'une démocratie pluraliste, la construction d’un Etat de droit et la mise en chantier d'une reforme de décentralisation de la gestion des affaires publiques. Ces choix, charpentes de la constitution du 25 février 1992, ont été faits à la suite de longs débats qui ont suivi la présentation de l'état de la nation présenté par le Premier Ministre de l’époque. La nouvelle constitution a également réaffirmé, dans son préambule, le renforcement de l'unité de la nation dans le respect de sa diversité culturelle et linguistique.