Pourquoi tu n'es pas candidat à la candidature ?

d'augetsquestion que beaucoup de militants de mon parti et d'amis me posent, je réponds que les valeurs politiques et morales auxquelles je crois et mes convictions politiques ne me permettent pas de m'engager dans une quête individuelle de leadership personnel dans mon Parti qui n'est pas encore guéri de toutes les turbulences qu'il a connu depuis sa naissance en 1992 et surtout de sa crise interne à la sortie des primaires de 2002

Aujourd'hui, Secrétaire politique de la Direction Nationale et de la section de Bandiagara, mon combat s'inscrit, depuis quelques années, dans la reconstruction de l'unité et de la cohésion interne du Parti. Après toutes les épreuves que nous avons traversé et ma conviction est que nous ne sommes pas encore à l'abri de nouvelles crises, il me semble plus utile pour le Parti et pour la démocratie malienne que je mettes mes priorités sur la création des conditions qui faciliteront la refondation de mon Parti et la recrédibilisation de la politique tout simplement. Cette démarche me parait aujourd'hui difficilement compatible avec une compétition interne et individuelle pour un leadership personnel.

Les partis politiques maliens ont beaucoup souffert des multiples querelles qui n'ont eu très souvent d'autres justifications que le choc des ambitions personnelles. L'émiettement du corps politique, qui affaibli la démocratie et tous les partis, est le résultat de cette attitude qui n'honore ni la politique, ni la démocratie. Pour moi la priorité aujourd'hui dans l'Adema-PASJ est la création des conditions de préservation à tout prix de l'unité et de la cohésion du parti.

Quelque soit le candidat qui sera choisi, le plus important est que le Parti gagne ensemble. Pour moi c'est cela qui donne sens à la politique, c'est cela qui donne tout simplement un sens à la démocratie. Mon combat politique est un combat pour le triomphe d'une ambition collective pour le Mali et non une bagarre individuelle de leadership. Notre ambition collective pour le Parti et le Mali ne doit pas être une juxtaposition d'ambitions individuelles car, comme le dit le sage : " personne ne réussira à construire son bonheur individuel dans un océan de misère". La compétition ouvrira des plaies qui se refermeront difficilement. C'est cela la vérité du moment car nous ne sommes pas encore guéri de nos bagarres de personnes.
Que vive l'Adema-PASJ
Que vive la démocratie malienne
Que vive le Mali et l'Afrique

Ousmane SY
Secrétaire Politique du
Comité Exécutif de
l'Adema-PASJ
Email : osy@cepia.org
http://ousmanesy.blogspot.com
Bamako. Mali

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La mauvaise gouvernance est la cause première de l’insécurité généralisée et persisante dans les pays du Sahel

Discours de Monsieur Bakara DIALLO à son installation comme premier gouverneur de la Région de Gao[1] en 1961

Pourquoi et comment le Mali doit être régionalisé